éviter la vacance locative

Quand on est propriétaire, la vacance locative est un des moments redoutés. L’impact de l’absence de loyers peut avoir des conséquences importantes sur l’équilibre d’une opération d’investissement locatif.

C’est pour cela qu’il est important d’éviter, ou du moins de réduire au maximum la vacance locative.

La Gestion En Ligne est là pour vous guider et partager ses conseils.

 

 

Carence locative ou vacance locative, quelle est la différence ?

Il y a une petite différence entre les deux termes :

  • La carence locative est la période pendant laquelle un bien est vide juste après la livraison ou l’achat du bien immobilier
  • La vacance locative est la période pendant laquelle un bien immobilier est vide entre deux locations.

 

 

Quel impact en cas de vacance locative ?

La vacance locative peut engendrer différentes conséquences :

  • La baisse de loyers perçus entraine mathématiquement une baisse de la rentabilité de votre opération d’investissement
  • La remise en cause de l’équilibre financier de votre opération, notamment si vous avez un crédit attenant ou si ces loyers vous permettent d’avoir un complément de revenus absolument nécessaires pour vivre
  • Des conséquences fiscales, particulièrement pour certains investissements défiscalisés comme ceux en Loi Pinel

 

 

6 conseils pour réduire ou éviter la vacance locative

 

Fidéliser ses locataires actuels

Notre premier conseil repose sur la fidélisation de vos locataires en place. Si vous répondez, dans la mesure du raisonnable, à leurs attentes, ils auront alors moins envie de partir. Pensez à les chouchouter.

 

Ne pas surestimer la valeur du loyer

Avec un loyer à sa vraie valeur de marché, dans un contexte normal, vous devriez trouver facilement un locataire.

Si l’offre est par contre bien supérieure à la demande, il sera préférable de baisser le loyer. En effet il sera souvent plus rentable de le baisser que d’attendre de trouver le locataire au prix auquel vous souhaitez louer.

Voir aussi : Déterminer le loyer, comme s’y prendre

 

Proposer un bien attractif

Entre deux biens à loyer égal, les locataires auront tendance à privilégier celui qui aura les prestations les plus importantes : mieux équipé, refait à neuf etc … Aussi ne négligez pas les réparations et rafraîchissements entre deux locataires. Cela ne pourra que revaloriser votre bien.

Voir aussi : Recourir au home staging pour la location

 

Rendre son annonce visible et attractive

Les petites annonces sont un incontournable pour louer son bien. Pensez bien à inscrire votre bien sur de nombreux sites, de réaliser de jolies photos et de réaliser une présentation attractive du logement.

Voir aussi : Trouver un locataire

 

Être réactif pour répondre aux demandes des futurs locataires

Votre annonce a plu, vous avez un potentiel locataire ? Ne le faites pas languir et répondez rapidement pour éviter qu’il ne trouve un autre bien en location.

 

Changer la typologie du bien

Malgré toutes les démarches proposées avant, vous n’arrivez pas à loyer ? Suivant la zone, il pourra être intéressant pour vous de meubler votre appartement : soit pour toucher une population d’étudiants ou bien de touristes.

Ou peut-être avez-vous pensé à réaliser une colocation ?

 

 

La vacance locative peut entraîner de vrais problèmes financiers, aussi, malgré nos conseils, vous avez encore des difficultés à louer votre bien, il peut être opportun de penser à l’assurance pour vacance locative.

Share This