Assurance loyers impayés : Toutes les informations pour faire le bon choix

Assurance loyers impayés : Toutes les informations pour faire le bon choix

 

L’assurance loyers impayés est un outil particulièrement attrayant pour les propriétaires, leur permettant d’avoir la certitude de toucher les loyers dus. Mais de quoi s’agit-il réellement ? Quelles sont ses limites ? Comment la choisir ? Tour d’horizon.
 

Sommaire

 

En quoi consiste l’assurance loyers impayés

RETOUR AU SOMMAIRE
 
L’assurance loyers impayés, également appelée garantie des loyers impayés ou GLI, permet au propriétaire de se garantir de la défaillance de paiement de son locataire. Autrement dit, opter pour une GLI, c’est avoir la certitude que les loyers vous seront reversés, quoi qu’il arrive.

Au-delà de sa mission principale qui est d’assurer le paiement des loyers, cette assurance a d’autres objectifs :

  • La prise en charge des frais de procédure : en cas d’impayés, la compagnie d’assurance va poursuivre le locataire afin de récupérer la dette, et de ce fait prend en charge l’intégralité des frais de procédure
  • La protection juridique en cas de litige: cette garantie est assez peu connue et utilisée, n’étant possible que si le litige va jusqu’à l’action judiciaire
  • Couverture des dégradations immobilières : elle est généralement optionnelle à la GLI, mais selon notre expérience ne satisfait jamais les propriétaires face aux désavantages qu’elle implique (impossibilité de relouer avant la clôture du dossier et faiblesse des indemnisations)

Face aux options disponibles, il est important de se pencher sur les contenus proposés par les différentes offres de garanties, et ce afin d’éviter toutes désillusions qui sont malheureusement courantes dans ce type de service.
 
 

Dans quel cas opter pour une GLI

RETOUR AU SOMMAIRE
 
L’assurance loyers impayés est attrayante pour tous les propriétaires bailleurs. Compte tenu de son coût, il peut cependant être pertinent de se pencher sur votre situation afin de déterminer si la souscription à cette assurance est réellement pertinente.

LES CRÉDITS À REMBOURSER : Les investissements réalisés dans le cadre de la préparation de sa retraite ou d’une défiscalisation sont, pour l’essentiel, réalisés à crédit. Il est donc essentiel, pour l’équilibre de l’opération, que les loyers soient sécurisés afin d’assurer le remboursement de la banque. Dans ce cas, l’assurance loyers impayés est quasiment une nécessité.

Attention : les délais d’indemnisation peuvent parfois être long, et la mise en marche de la garantie ne se fait généralement qu’à partir de plus de deux mois de loyer impayé.

Protégez-vous de ces délais en recevant vos loyers tous les mois à bonne date grâce à notre option le15 !
 
LES COMPLÉMENTS DE REVENUS : Lorsque le loyer représente une part des revenus qui est nécessaire au budget quotidien, la GLI est également un impératif.

UN SENTIMENT DE SÉCURITÉ : Au-delà de la nécessité, l’assurance loyers impayés peut fournir au propriétaire une tranquillité souvent recherchée lors de la recherche de locataires. Cependant, cette tranquillité passe d’abord par la sélection d’un locataire en accord avec vos attentes, autant d’un point de vue de solvabilité que de cordialité de la relation, permettant ainsi d’économiser le prix de l’assurance.

Attention : tous les candidats ne sont pas éligibles à l’assurance loyers impayés, même pour certains candidats à la solvabilité avérée (notamment les jeunes actifs avec leurs parents comme garants, profil peu disposé aux dettes locatives importantes). Si l’organisation de votre budget le permet, nous recommandons de favoriser à la GLI les candidats correspondant à vos attentes.

Trouvez un locataire éligible à l’assurance loyers impayés grâce à nos offres “Louer mon bien” !

 
 

Comment souscrire à une assurance loyers impayés

RETOUR AU SOMMAIRE
 
La GLI peut être souscrite selon deux modèles :

PAR ADHÉSION INDIVIDUELLE : Les compagnies d’assurance peuvent proposer leurs produits aux particuliers, mais à un taux plus élevé. Dans ce cas, c’est le propriétaire qui se charge de l’ensemble des tâches (étude de dossier, relances à bonne date, suivi des sinistres…).

Ces démarches sont cependant chronophages, et demandent une minutie et une rigueur importante, augmentant les chances de voir la compagnie d’assurance imposer une déchéance de garantie dû à une mauvaise manipulation du propriétaire. Si cette solution peut être attrayante aux propriétaires ne souhaitant pas confier la gestion de leur bien à un tiers, nous la déconseillons dans tous les cas car très risquée.

PAR CONTRAT GROUPE : La compagnie d’assurance propose dans ce cas aux gestionnaires un taux d’assurance préférentiel qu’ils pourront appliquer aux locations de leurs clients. C’est le cas le plus répandu, et il suffit alors pour le bailleur de se rapprocher de son mandataire actuel ou, s’il gère seul, de signer un mandat de gestion en demandant à bénéficier de la GLI.

Par conséquent, vous ne pouvez bénéficier du taux d’un contrat groupe et continuer à gérer votre bien seul. Mais confier la gestion de votre bien à un tiers qui vous assure en même temps, c’est donner à l’agence la responsabilité des tâches à effectuer, et ainsi avoir la certitude de ne pas tomber sur une déchéance de garantie.
 
 

Comment bien choisir sa GLI

RETOUR AU SOMMAIRE
 
L’offre est large et multiple. La tentation est de privilégier le taux, mais ce n’est qu’un des éléments à prendre en compte avant de se décider sur une assurance. Posez-vous différentes questions :

  • Le taux : si par réflexe, il s’agit du premier élément pris en compte, le taux n’a finalement que peu d’impact sur votre trésorerie. Une différence de 0,5 % de taux sur un loyer de 800 € représente 4 € par mois, déductibles fiscalement
  • La garantie proposée : il faut s’interroger sur les limites de l’assurance en cas de sinistre. Pendant combien de temps s’applique la garantie, pour quel montant maximum et avec quelle franchise ?
  • Les garanties annexes : elles sont souvent imposées dans le contrat, mais ne sont ni aussi claires, ni aussi efficaces que la couverture des impayés. En somme, il paraît plus pertinent de se préoccuper de leur absence afin d’obtenir le meilleur taux possible que sur leur présence, en particulier pour l’assurance dégradations locatives qui n’est quasiment jamais satisfaisante pour les bailleurs.

Les déconvenues pouvant être courantes dans le cadre d’une assurance loyers impayés, il est important de se pencher sur le contenu de la garantie plutôt que sur son coût.

Quelles garanties chez La Gestion en Ligne ?

 
 

Les conditions de l’assurance loyers impayés

RETOUR AU SOMMAIRE
 
L’assurance loyers impayés doit être prévue en amont de la location par le propriétaire. En effet, on voit mal une compagnie d’assurance accepter un dossier déjà sinistré ! Il faut donc selon le cas :

  • Mise en location : bien prévoir de faire valider le dossier choisi par son gestionnaire
  • Locataire déjà en place : pouvoir justifier d’une certaine période de paiement des loyers en temps et en heure, période pouvant aller jusqu’à 12 mois de bons paiements

MISE EN LOCATION : le risque du dossier sélectionné à la mise en location du bien est un élément pris en compte par l’assurance. Un dossier qui n’est pas solvable dès le départ ne pourra être assuré, d’où l’importance de suivre les indications de l’agence qui s’occupe de faire le lien entre vous et la compagnie d’assurance.

Ce risque est déterminé par la situation professionnelle du candidat. Ainsi, toutes les situations précaires (CDD, CDI en période d’essai, intérimaires…) ne sont généralement pas acceptées. Préférez donc des personnes en CDI avec période d’essai validée ou des retraités dont le niveau de revenu atteint trois fois le montant du loyer charges comprises demandé.

Il faut considérer la GLI non pas comme un moyen de combler un risque existant, mais comme une manière de pallier aux aléas inévitables (licenciement économique, vol d’identité, etc.).

Attention : vous ne pouvez cumuler assurance loyers impayés et garants, sauf dans le cas où l’un des locataires est étudiant. Dans le cas d’une colocation où l’un est étudiant et l’autre salarié, le niveau de revenu à prendre en compte sera celui du locataire salarié et non celui du garant.

Assurance Loyers Impayés ou Garants : que choisir ?
 
LOCATAIRE DÉJÀ EN PLACE : que ce soit parce que votre locataire ne proposait pas les conditions de solvabilité nécessaires pour souscrire à une assurance loyers impayés, ou parce que vous n’y avez tout simplement pas pensé, il se peut que votre location ne fasse pas l’objet d’une GLI. Il reste possible d’y souscrire en cours de bail.

Les conditions sont cependant dépendantes à la fois des agences vers lesquels vous vous dirigerez, mais également de la date d’entrée dans les lieux de votre locataire. La plupart du temps, il faudra que vous puissiez justifier du bon paiement des loyers de votre locataire, et que ses paiements n’ont pas fait l’objet de retards.
 
 

L’assurance loyers impayés chez La Gestion en Ligne

RETOUR AU SOMMAIRE
 
Profitez d’une GLI sans franchise, sans limite de montant, sans limite de durée pour un coût actuellement imbattable de 2,2 %.

Que votre locataire soit déjà en place, ou que vous cherchiez à louer votre bien en profitant d’une GLI à taux attractif, consultez nos tarifs et détails de l’assurance loyers impayés, et faites-nous une demande devis !