Paste your Google Webmaster Tools verification code here
Gérer le préavis de départ

Comment gérer le préavis de départ de son locataire ?

Votre locataire va bientôt partir, mais savez-vous comment gérer le préavis de départ ? Que faut-il faire ou au contre ne pas faire pendant ce délai ? En effet, vous souhaitez certainement relouer le plus rapidement possible votre bien mais n’oubliez pas non plus que votre locataire, même s’il est sur le départ, reste encore chez lui jusqu’à la fin de son préavis, avec donc toutes les conséquences que cela implique.

Il est donc important à bien respecter son droit de jouissance de sa résidence principale.

 

 

Bien gérer le préavis de départ de son locataire

Pour rappel, votre locataire a un préavis de départ qui dépend de la nature du logement loué. Au mieux vous avez trois mois dans le cadre d’une location vide, et au pire un mois en cas de mutation, perte d’emploi, obtention d’un premier emploi … ou dans le cadre d’une location meublée. C’est autant de temps pour vous préparer à son départ.

 

Préparer le départ de son locataire

Anticiper l’état des lieux de sortie pour lui rappeler ses obligations :

  • Payer le loyer jusqu’à la fin du préavis
  • Rendre un logement en état correct

Veiller à être bien payé

En effet, le dépôt de garantie ne sert pas à payer le dernier loyer. Il arrive cependant que des locataires appliquent ce principe et « oublient » de payer le dernier loyer. Un simple petit rappel peut éviter ainsi bien des tracas, notamment si vous assurez seul la gestion locative de votre bien immobilier. Cela pourrait en effet jouer en défaveur de votre locataire si ce dernier vient à vous demander une attestation de loyer.

S’assurer du bon état du logement

Ensuite, votre locataire a pour obligation de vous rendre un logement correct. Vous pourrez alors solliciter une visite préalable au départ pour faire le point sur l’état général du logement. Cela fait en effet partie des trois cas où le droit de visite du propriétaire est possible.

Si votre locataire a réalisé des travaux sans vous avoir demandé l’autorisation, vous serez alors en droit de demander la remise en état du logement à ses frais. Si les travaux réalisés vous conviennent, vous ne serez pas dans l’obligation de donner une compensation financière à votre locataire.

Si votre locataire a un logement très peu entretenu, vous pourrez alors lui conseiller de faire le nécessaire pour le jour de son départ, car le dépôt de garantie tient en compte uniquement la vétusté normale du logement, mais pas l’absence de nettoyage.

 

Anticiper la venue de nouveaux locataires

Afin d’éviter la vacance locative et toutes ses conséquences financières, il est important de remettre rapidement sur le marché votre logement. Cela vous permettra ainsi d’assurer le plus possible l’arrivée rapide d’un nouveau locataire.

Cela implique plusieurs étapes :

  • Déterminer un loyer cohérent
  • Bien préparer son annonce
  • Être réactif pour les visites

Choisir un niveau de loyer cohérent

Votre logement devra avoir un montant de loyer dans la moyenne du marché locatif local, pour permettre les visites de futurs locataires. Attention toutefois à la réglementation locale, notamment si vous souhaitez augmenter le loyer. Vous devrez alors prendre en compte le fait d’être ou pas en zone tendue, mais aussi d’être dans une ville qui a mis en place l’encadrement des loyers.

Soigner son annonce de location

Votre annonce est l’élément qui va donner envie, ou pas, à de futurs locataires de vous contacter pour déposer leur dossier de location. Vous devrez donc veiller à prévoir des photos qui mettent bien en valeur votre logement, et une description à jour de votre logement et de son environnement. Louer seul son bien engendre notamment de prendre en compte pas mal de paramètres.

Ne pas perdre du temps pour faire visiter votre bien

Au plus vite vous faites louer votre bien, au plus vite le dossier de demande de location est monté et plus rapidement le nouveau bail sera signé. Cela permet notamment aux locataires ayant aussi un préavis de leur côté de prendre leurs dispositions. L’anticipation pour la relocation est donc le maître-mot.

 

 

Les erreurs à ne pas commettre lors du préavis de départ de son locataire

Si vous êtes pressés de relouer votre bien locatif, il n’en demeure pas qu’en tant que bailleur vous devez être vigilant : on ne fait pas visiter son bien n’importe quand et n’importe comment.

 

Imposer des visites n’importe quand

La loi n°89-462 du 6 juillet 1989 précise bien que toute clause obligeant à faire visiter le bien dans le but d’une relocation, les jours fériés ou plus de deux heures par jour ouvrable est réputée nulle. Cela signifie donc qu’il est important de ne pas faire visiter toute la journée votre bien locatif.

Toutefois, il faudra aussi veiller à bien obtenir l’accord de votre locataire sur les heures et jours des visites pour qu’il puisse s’organiser. Il pourra demander à être présent dans le logement, ou bien au contraire à ne pas être présent. Vous devrez aussi penser à gérer l’organisation des clés.

En tout cas, il est vivement recommandé d’avoir des écrits confirmants l’accord sur les visites.

 

Laisser en l’état votre bien

Vous pourriez être tentés de relouer en l’état votre bien immobilier pour le relouer plus rapidement ou bien pour économiser. Sachez toutefois qu’investir dans son logement peut être tout à fait rentable car vous louez plus rapidement mais aussi parce que votre locataire se sentant bien dans un appartement aux tendances actuelles voudra rester plus longtemps.

C’est pourquoi le home staging dans le cadre de la location a pas mal le vent en poupe ces dernières années.

 

Laisser seuls les futurs locataires

Mais surtout attention à ne pas laisser votre locataire actuel faire visiter seul le bien. En effet, déjà ce n’est absolument pas son travail, mais surtout il ne le « vendra » jamais aussi bien que vous. Il est donc impératif que vous fassiez la visite de présentation ou bien la déléguiez.

 

 

Gérer le préavis de départ de votre locataire, ça se prépare donc, et la recherche d’un nouveau locataire avec visites de votre bien fait justement partie de notre offre. N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus