Annonces de mise en location

Gérer son bien au mieux après la mise en location

Si vous mettez un bien en location plusieurs solutions s’offrent à vous pour gérer votre bien :

Gérer tout vous-même

Sans sérieuses notions de base, préparez-vous à un vrai parcours du combattant. La réglementation est complexe et a été profondément modifiée avec la loi Alur qui introduit de nouvelles dispositions. Certaines sont applicables aux baux en cours, d’autres aux nouveaux baux, et d’autres encore en fonctions de décrets d’application dont les publications sont échelonnées..

Il existe des sites gratuits de gestion locative sur internet. Ce ne sont que des plateformes, le plus souvent mises en place par des prestataires qui sont plus informaticiens que spécialistes de l’immobilier. Il n’y a ni hotline d’assistance professionnelle, ni carte professionnelle, garantie financière oud’assurance RCP…

Gérer tout soi-même, a un gros avantage : c’est gratuit (à condition de ne pas compter le temps passé). Ce peut être dangereux : un contrat mal ficelé n’aura aucune conséquence si tout se passe bien, que le bailleur et le locataire sont corrects et de bonne foi… et à la condition qu’il ne se passe rien d’important dans le logement ou dans situation financière ou personnelle des uns ou des autres. On l’aura compris, cette solution est réservée aux initiés, pour ne pas risquer de grosses déconvenues, voire même des situations dramatiques.  le cas le plus courant est l’annulation d’une caution personnelle pour cause de vice de forme… 

En résumé, gérer tout soi-même nécessite trois conditions :

  • Avoir du temps
  • Avoir de la compétence
  • Avoir le goût de le faire

La gestion déléguée

C’est la sécurité, puisque le professionnel mandaté par vous-même a pour mission de représenter vos intérêts dans les rapports avec le locataire. Il est au courant des évolutions des textes applicables, et peut donc défendre au mieux vos intérêts.

Par ailleurs, le professionnel vous offre des garanties obligatoires pour l’exercice de sa profession : carte professiobnnelle, assurances…

Cela n’empêche pas, bien au contraire, de choisir son mandataire avec soin : en effet, tout déléguer implique obligatoirement une relation de confiance avec le mandataire retenu. Parfois, le bailleur peut avoir la sensation d’être “dépossédé” de son bien : difficultés à la visiter, prestataitres de service imposés par le Professionnel, perte de contrôle… d’ou l’importance de cette relation de confiance.

Par ailleurs, le coût d’un gestionnaire n’est pas neutre puisqu’il faut compter environ 6 à 11 % des loyers annuels plus un mois de loyer à chaque changement de locataire. L’addition peut vite grimper

Passer par un Professionnel, c’est la sécurité, qui a un coût : à privilégier si on a pas de goût pour l’immobilier.

La gestion semi-déléguée

Il s’agit de se situer à mi chemin entre tout ou rien : ne pas prendre les risques du “tout soi-même”, mais garder le contrôle sur certaines décisions et accepter de s’impliquer sur certains points pour ne pas payer les honoraires pleins ; C’est la voie que vous propose La Gestion en Ligne : nous avons choisi de vous proposer un système original : voir aussi « Vos questions »

Vous déléguez la comptabilité et l’administratif. De cette manière, vous ne prenez pas de risque puisque nous traitons ces points de manière professionnelle. Nous encaissons les loyers et vous les reversons chaque mois.

Pour la recherche de votre locataire, nous avons concu un sysème original et efficace pour un coût très ajusté. Nous publions votre annonce, organisons les rendez-vous entre vous-même et les candidats que nous avons sélectiuonné, contrôlons les dossiers, et vous transmettons le bail pour que vous puissiez faire entrer votre locataire

Vous déléguez également les relances pour retards de paiements, ainsi que le recouvrement des sommes impayées, que ce soit par le biais de l’assurance loyers impayés que nous vous proposons ou via une procédure judiciaire.

  • Vous conservez le contrôle sur le choix de votre locataire, sur les travaux à exécuter dans votre bien et sa maintenance.
  • A tout moment, vous bénéficiez d’une assistance professionnelle en ligne, par téléphone ou par mail.

Cette répartition des tâches permet de limiter les coûts au maximum pour une efficacité optimale.

Gaz et électricité : nouveaux diagnostics pour la location

Gaz et électricité : nouveaux diagnostics pour la location Les diagnostics gaz et électricité, prévus par la loi ALUR et qui viennent compléter le « dossier de diagnostics techniques », rentrent en application à partir du premier juillet 2017. Ils devront être annexés...

Les diagnostics techniques pour les logements

Les diagnostics techniques pour les logements Depuis quelques années, de nouvelles obligations sont apparues pour le bailleur : constituer un dossier de diagnostics techniques à annexer aux baux d’habitation (locations vides ou meublées) : L’état des risques (ERNMT)...

Impôts 2017 : comment déclarer ses revenus immobiliers ?

Impôts 2017 : comment déclarer ses revenus immobiliers 2016 Impôts 2017 : avant le grand saut de la mise en place du prélèvement à la source, la déclaration des revenus immobiliers 2017 (concernant l'année 2016) ne subit pas de changement par rapport à l'année passée....