Paste your Google Webmaster Tools verification code here
Eviter les loyer impayés

7 astuces pour éviter les loyers impayés

Depuis la crise sanitaire, vous êtes nombreux à vous poser des questions pour éviter les loyers impayés.

En effet, la situation économique de nombreux Français a été fragilisée et certains peinent désormais à payer leur loyer. En tant qu’investisseur, vous avez été également fragilisé et pour acquérir votre bien immobilier, vous avez certainement dû avoir recours à un crédit qu’il vous faut rembourser. Le plus souvent, c’est le loyer de votre bien qui vous permet d’équilibrer l’opération. Il est donc impératif de faire attention quand vous faîtes rentrer un nouveau locataire.

La Gestion En Ligne est là pour vous conseiller et vous donner ses astuces.

 

 

S’assurer de l’implication de son futur locataire

Notre première astuce est déjà de voir si votre futur locataire est vraiment motivé par votre bien immobilier et s’il est rigoureux.

Deux points importants permettront de le vérifier :

  • La bonne constitution de son dossier de location
  • Le dépôt de garantie

La constitution du dossier de location est déjà une première étape. Un futur locataire qui a préparé son dossier de location peut déjà être plus digne de confiance, qu’un candidat qui rechigne à vous donner les éléments. En effet s’il manque des documents, parfois très importants, cela pourra non seulement être un signe qu’il est peu fiable, mais aussi qu’il cherche à vous cacher certaines choses.

Ensuite le dépôt de garantie, c’est le deuxième point de vigilance. Un futur locataire qui ne souhaite pas faire de dépôt de garantie ou qui tarde à le faire, peut vraiment être un mauvais signe. Il est alors préférable de ne pas aller plus loin dans l’opération.

 

 

Bien choisir son locataire

Après avoir veillé à ce que les candidats réalisent un dossier complet et leur dépôt de garantie, notre deuxième conseil pour éviter les impayés réside dans le choix du locataire. Cela se fait premièrement par rapport au contact que vous avez eu avec lui, mais aussi sur le contenu de son dossier de location.

Si le courant passe bien avec ce futur locataire, c’est déjà bon signe. Après, il faut aussi veiller le temps pendant lequel il souhaite rester dans votre bien. Les jeunes ménages dans un studio ou un T1 ne restent en règle générale pas très longtemps. Il est préférable de choisir une personne seule. En effet, si votre locataire reste peu de temps, il vous faudra recommencer toutes les démarches pour en trouver un autre.

Sinon pour éviter les impayés, il est préférable de choisir un locataire qui possède une situation professionnelle stable (fonctionnaire, salarié en CDI, indépendant installé depuis longtemps). Toujours dans son dossier, veillez bien à ce que les documents fournis soient véridiques, c’est-à-dire non falsifiés. En effet, c’est à vous bailleur, de réaliser ces vérifications. Les impôts aident dans ces démarches avec un service spécifique et entièrement gratuit (https://cfsmsp.impots.gouv.fr/secavis/). Faites de même avec les références données, notamment auprès de son employeur.

Mieux vaut réaliser ces vérifications en amont, que de s’en apercevoir une fois votre locataire en place, car il est parfois trop tard … Actuellement il y a environ 20% de dossiers falsifiés dans les mises en location entre particuliers. Attention …

Bon à savoir : La Gestion En Ligne propose dans ses offres, l’option « trouver un locataire ».

 

 

Vérifier la solvabilité de son locataire

C’est justement l’étude du dossier de location qui va permettre de savoir si votre futur locataire est bien solvable. Vous allez pouvoir vérifier que votre locataire gagne bien 3 fois le montant du loyer, ce qui est la règle la plus souvent appliquée pour déterminer la solvabilité d’un locataire.

 

 

Faire intervenir un garant

Plus impliquant que le recours à une garantie financière, demander l’implication d’un garant permet d’engager encore plus votre futur locataire à payer son loyer.

En effet, demander à un proche de se porter garant pour son logement nécessite d’être sûr de son implication à payer son loyer, pour éviter toute embrouille avec son garant. Les risques d’impayés sont alors vraiment limités car il y a un lien moral entre le locataire et son garant.

En cas de retard de loyer, vous pourrez alors avoir recours au garant, qui saura effectuer à son niveau une pression sur votre locataire. Cela a souvent un effet dissuasif sur un locataire mal intentionné.

Quel est le rôle du garant ?

 

 

Maintenir les bonnes relations avec son locataire

Comme c’est le cas pour éviter les litiges locatifs, la bonne communication avec son locataire est primordiale pour éviter les impayés. Comme évoqué dans notre deuxième conseil, si le contact s’est bien passé au départ et que vous avez su établir des échanges équilibrés, sans tension, avec votre locataire, vous aurez alors gagné sa confiance, et inversement.

On notre vraiment l’importance de la parole donnée et de la confiance mutuelle dans les locations qui se passent sans loyer impayé.

Votre locataire aura alors à cœur de ne pas mettre à mal votre relation et fera tout son possible pour ne pas laisser d’impayé.

 

 

Savoir anticiper les impayés

Notre sixième conseil réside dans la proactivité. Il faut savoir détecter toute situation de futurs impayés. Cela peut se révéler au fil des mois par des délais de plus en plus longs pour régler le loyer à temps, une absence de nouvelles, une détérioration des relations etc …

C’est pour cela que notre cinquième conseil a toute son importance : maintenir une bonne communication avec votre locataire. Vous saurez alors rapidement s’il s’agit d’un simple oubli pour cause de vacances ou autre, ou s’il s’agit d’un souci plus grave. Vous serez alors à même de prendre les bonnes décisions de votre côté ou bien ensemble pour éviter les impayés.

Pour cela, il vous suffira juste de le contacter directement : appel téléphonique, email, SMS, à voir en fonction de vos habitudes de communication entre vous. L’objectif est de comprendre les raisons du retard et prendre les décisions adéquates.

 

 

Trouver un arrangement à l’amiable

Quand la situation de votre locataire est telle qu’il est dans l’incapacité temporaire de régler son loyer, avant d’aller plus loin dans les procédures, vous pouvez décider de trouver un arrangement tous les deux, ou bien d’avoir recours à un médiateur de conciliation.

Cela permet ainsi de trouver une solution permettant de ménager les différents intervenants et parfois éviter les loyers impayés totalement, car la somme pourrait être étalée sur plusieurs mois.

 

 

En conclusion de ces conseils pour éviter les loyers impayés …

Avec ces astuces vous limiterez au maximum les impayés. Et si en plus, vous souhaitez quand même assurer une continuité de revenus, vous pouvez opter pour la souscription d’une assurance loyers impayés.