Commission agent immobilier

La commission d’un agent immobilier lors d’une transaction immobilière fait souvent grincer des dents. C’est pourtant la rémunération due pour un agent immobilier pour son rôle d’intermédiation dans une vente immobilière.

Mais savez-vous précisément quel est le travail d’un agent immobilier, comment sa commission est calculée, à qui et quand verser cette commission ..

La Gestion En Ligne vous en dit plus sur le rôle de l’agent immobilier et la rémunération qui en découle.

 

 

Quel travail est rémunéré par cette commission ?

Un agent immobilier est lié contractuellement à un vendeur, par le biais d’un mandat de vente immobilière. C’est lui qui détermine avec précision toutes ses fonctions.

Il s’agit la plupart du temps des missions suivantes :

  • Vérifier la propriété du bien et ses caractéristiques (diagnostics techniques, surface loi Carrez …)
  • Mettre le bien en vente par la réalisation d’annonces. Pour cette partie, il doit veiller à bien mettre en avant le bien que ce soit au niveau du texte et des photos, mais aussi à respecter les obligations légales des publications (affichage du DPE …)
  • Communiquer auprès de son réseau de la mise sur le marché du bien sous mandat
  • Vérifier la solvabilité du potentiel acquéreur et son identité
  • Informer le futur acquéreur de toutes les caractéristiques du bien
  • Réaliser une négociation du prix le cas échéant

 

 

Comment est calculée la commission d’un agent immobilier ?

La rémunération d’une agence immobilière est généralement fonction du prix de vente. Il s’agit d’un pourcentage de commission, qui est généralement compris entre 3 et 10 %.

Exemple : pour un bien vendu 200.000 €, si la commission d’agence est de 5 %, alors les honoraires seront de 10.000 € TTC.

A savoir que les agences immobilières ont libre choix du montant de la commission, mais celle-ci doit respecter les règles suivantes :

  • Être affichée de manière visible et lisible à l’entrée de l’agence ou sur la vitrine
  • Être exprimée en euros TTC

Ensuite, il est important de savoir qu’il y a un partage de la commission entre l’agence immobilière et l’agent immobilier. La part est variable en fonction de son statut :

  • Dans une agence traditionnelle : entre 7 à 30 %
  • Dans un réseau de mandataires : ente 50 et 80 %
  • En indépendant : 100 %

De plus, il peut y avoir un partage de commission. Si plusieurs agences travaillent ensemble pour une opération, le plus souvent la commission d’agence est divisée en deux parts égales. C’est notamment le cas quand une agence a le bien en mandat et l’autre apporte l’acheteur.

 

 

Quels sont les facteurs qui influent sur le montant de la commission ?

La commission d’un agent immobilier peut dépendre de différents paramètres :

  • La localisation géographique du bien: en zone tendue, avec peu de biens à la vente, les agents immobiliers peuvent être tentés de baisser le montant de leur commission pour remporter le mandat
  • Le type de bien: les biens atypiques, anciens ou complexes peuvent souvent entraîner une commission plus élevée
  • La durée de vente: plus la vente s’éternise, plus l’agent immobilier aura tendance à rogner sur sa commission pour que le prix soit plus attractif et que la vente se fasse

 

 

Faut-il passer par un agent immobilier pour vendre son bien ?

Passer par un agent immobilier pour vendre son bien présente de nombreux avantages, notamment :

  • Bénéficier d’une expertise et d’un réseau, qui permettent une vente du bien plus rapide et à un meilleur prix
  • Gérer toutes les démarches administratives et juridiques, ce qui permet au vendeur de se concentrer sur d’autres priorités

Cependant, passer par un agent immobilier présente également des inconvénients, notamment :

  • Les frais d’agence, qui peuvent être élevés et donc grever le bénéfice de la vente.
  • La motivation de l’agent immobilier qui peut ne pas être suffisante, s’il n’a pas d’intérêt financier important dans la transaction

 

 

Qui verse la commission à un agent immobilier ?

Contrairement au domaine de la location, la règle du partage ne s’applique pas nécessairement dans le cadre d’une transaction immobilière entre le vendeur et l’acheteur.

La plupart du temps, la commission de l’agent immobilier est à la charge du vendeur. Celui-ci fixe le prix net qu’il souhaite recevoir et l’agent immobilier rajoute sa commission, pour afficher un prix de vente FAI, c’est-à-dire Frais d’Agence Inclus.

Dans certains cas plus rares, les frais sont à la charge de l’acheteur ou bien répartis entre acheteur et vendeur.

 

 

Quand est versée le montant de la commission ?

Une agence immobilière perçoit sa commission quand la vente a été réalisée, plus précisément au moment de la signature de l’acte authentique chez le notaire. Le versement de la commission de l’agent immobilier ne peut donc pas se réaliser avant ce moment.

Si suite à la signature d’un compromis de vente, la signature de l’acte authentique ne peut pas se faire à cause des conditions suspensives, dans ce cas la commission n’a pas à être versée. Si l’acheteur a délibérément failli à ses obligations, dans ce cas, l’agent immobilier peut se pourvoir en justice pour faire valoir ses droits.

Dans le cas d’un renoncement de signature à la fois de l’acheteur et du vendeur, la jurisprudence a considéré que la commission était due à l’agent immobilier (Arrêt n° 16-21044 du 10 octobre 2018 de la 1ère chambre civile Cour de cassation de Rennes)

Par contre, dans le cadre d’un congé pour vendre, si le locataire exerce son droit de préemption, aucune commission ne sera due.

 

 

Comment négocier la commission d’un agent immobilier ?

Comme évoqué précédemment plusieurs éléments rentrent en compte dans le montant de la commission d’agence. C’est en fonction de ces éléments que vous pourrez négocier au mieux, en fonction de l’offre et de la demande.

Voici quelques conseils pour négocier la commission d’un agent immobilier :

  • Soyez préparé : avant de rencontrer l’agent immobilier, faites des recherches sur les taux de commission pratiqués dans votre région, afin de savoir dans quelle fourchette il se situe
  • Soyez confiant : n’hésitez pas à négocier, même si l’agent immobilier vous propose un taux de commission élevé.
  • Soyez flexible : si l’agent immobilier ne veut pas baisser le taux de commission, vous pouvez négocier d’autres aspects de la transaction, tels que la durée du mandat ou les services inclus.

 

 

Conclusion

La commission d’un agent immobilier est un élément important à prendre en compte lors de la vente d’un bien immobilier. Il est important de comprendre comment la commission est calculée et de négocier le meilleur taux possible, en fonction du travail demandé à votre agent.

Ainsi, si vous souhaitez investir dans l’immobilier locatif, nous vous expliquons comment vous lancer.