Paste your Google Webmaster Tools verification code here
Qu’est ce qu’un acte de caution solidaire ?

Comment bien comparer et choisir son assurance loyers impayés ?

Assurance loyers impayés comparatif ; Faisons le point sur la question…  Comment bien la choisir ? Quel comparatif employer ?  42% des bailleurs reconnaissent avoir déjà eu des litiges avec leurs locataires et, parmi ces problèmes, les impayés de loyers figurent évidemment en tête de liste. Alors, pour y faire face, faut-il prendre une assurance loyers impayés ?

Est-il utile de souscrire une assurance loyers impayés ?

Tous les bailleurs connaissent la caution solidaire. Ce fut pendant longtemps la seule arme pour garantir le paiement du loyer. Le garant, fourni par le locataire, s’engage à prendre le relais lorsque celui-ci est dans l’impossibilité de payer son loyer. En revanche, tous les bailleurs le savent aussi, il est extrêmement difficile de faire appliquer la caution solidaire sans aller jusqu’au tribunal. Pas étonnant donc que, désormais, la garantie des loyers impayés (GLI) soit de plus en plus souvent l’alternative choisie par les propriétaires. Il faut dire que le principe est alléchant puisqu’en cas de défaillance du locataire, le bailleur est assuré d’être indemnisé du montant des loyers qu’il n’a pas perçu. Mais pour tirer pleinement bénéfice d’une GLI, encore faut-il bien la choisir…

Voir aussi, Assurance GLI ou garant ?

Pour choisir son assurance, que comparer ?

Les assurances loyers impayés sont de plus en plus nombreuses sur le marché, il n’est donc pas évident de s’y retrouver. Voici quelques principes de base afin de faire le bon comparatif.

Tout d’abord, vérifiez bien les conditions d’éligibilité de la garantie des loyers impayés car elles sont souvent draconiennes. Ainsi, vous devrez sélectionner votre locataire avec beaucoup de rigueur afin de pouvoir être indemnisé le jour venu. Le plus souvent, les règles sont un locataire en CDI avec un revenu au moins trois fois supérieur au loyer. Et si votre locataire est apprenti ou étudiant, beaucoup d’assureurs vous demanderont aussi une caution solidaire. Et puis, pensez bien, lorsque vous constaterez le premier impayé, à respecter la procédure contractuelle (relances écrites, mise en demeure, commandement de payer, etc.) si vous voulez être indemnisé.

Renseignez-vous également sur les points suivants de votre futur contrat d’assurance :

  • Concernant le remboursement des loyers impayés, vérifier bien la durée de la franchise (le nombre de mois pendant lesquels vous ne serez pas indemnisé), cela va généralement de 2 à 4 mois. Faites aussi très attention au plafond et parfois même à la durée maximale d’indemnisation que vous propose l’assureur. Voir aussi versement de votre loyuer avec l’offre “le15 quoi qu’il arrive !”
  • Très utile aussi, ne pas négliger la prise en charge des frais de justice. Ce soutien financier peut s’avérer très utile dans la procédure de récupération de la dette et d’expulsion, du mauvais payeur. Certaines GLI incluent aussi les dégradations causées par le locataire et même le départ prématuré, mais tout cela a évidemment un prix !

Combien coûte une garantie des loyers impayés ?

Il existe sur le marché des formules d’assurance de loyers impayés très différents, et à des taux très variables. Disons que les taux varient généralement entre 2 à 4 % du montant du loyer annuel en y incluant les charges.

Dernier conseil, ne vous focalisez pas sur le taux, mais regardez bien les garanties afin que celles-ci soient en adéquation avec vos attentes. En effet, la différence financière est souvent minime en comparaison des avantages que l’assurance de loyers impayés pourra vous apporter !

 

L’offre de La Gestion en Ligne