assurance de prêt pour un achat locatif

Comment choisir son assurance de prêt pour un achat locatif ?

L’assurance de prêt pour un achat locatif est tout aussi importante que celle pour l’achat de sa résidence principale, mais vous pourrez vous permettre de prendre des garanties moins étendues.

En effet, normalement ce sont les revenus locatifs qui devraient permettre de rembourser en totalité ou en partie votre échéance de crédit, au lieu de vos revenus. C’est pour cela que vous pouvez permettre de moins vous garantir.

Besoin de plus d’explications ? La Gestion En Ligne est là pour vous aider à mieux comprendre le fonctionnement de l’assurance de prêt.

 

 

Le principe de l’assurance de prêt pour un achat locatif

Un crédit est généralement couvert à hauteur de 100%, que l’emprunteur soit seul ou bien qu’il y ait deux co-emprunteurs. La répartition peut être égale, donc à 50% sur chacun, ou bien personnalisée, par exemple 60% sur l’un et 40% sur l’autre.

Sinon, vous avez également la possibilité de vous couvrir jusqu’à 100 % chacun. Tout dépend de votre aversion au risque, mais aussi de votre situation financière.

Suivant le montage financier, exemple un nantissement de contrat d’assurance-vie, le montant à couvrir peut être moindre.

C’est ce principe de quotité, qui va engendrer la prise en charge des mensualités de crédit par l’assurance.

Exemple : un crédit est assuré à hauteur de 60 % sur X et 40 % sur Y. X se trouve ensuite en situation de PTIA, le crédit sera alors remboursé à hauteur de 60% par l’assurance de prêt.

 

 

Les garanties de base

 

Le décès

La première garantie pour l’assurance est celle contre le décès. Elle permet donc de protéger le co-emprunteur, le cas échéant les ayant-droit, et la banque, avec le remboursement du crédit à hauteur de la quotité de l’emprunteur décédé.

 

La Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (PTIA)

La PTIA fait partie du package obligatoire pour un crédit d’investissement locatif. Elle permet la prise en charge des échéances de crédit soit de la totalité du crédit restant de manière immédiate, soit mois par mois s’il existe un espoir de rémission.

Elle s’adresse aux emprunteurs âgés de moins de 65 ans. Après cet âge ou si l’emprunteur est retraité, la garantie ne s’applique plus.

La PTIA exclut souvent certaines pratiques sportives ou métier à risques. Suivant les assurances, vous pourrez être assuré en vous acquittant d’une surprime.

Pour la mettre en place, cette garantie doit être validée par un médecin conseil de l’assurance et que sa décision peut être différente de celle de la Sécurité Sociale. Elle constate alors la perte d’autonomie, suite à un accident de la vie ou bien d’une maladie, dans au moins trois des 4 actes élémentaires de la vie de tous les jours : s’habiller, se laver, manger, se lever/s’assoir/se coucher.

 

 

Les garanties accessoires

 

L’invalidité permanente

Il s’agit d’une impossibilité de d’exercer son activité professionnelle. Elle peut être de deux ordres :

  • Une incapacité permanente partielle (IPP) si le taux d’invalidité est compris entre 33 et 66% et donc que l’assuré peut encore travailler.
  • Une incapacité permanente totale (IPT) si le taux d’invalidité est supérieur à 66% et donc que l’assuré ne peut plus travailler

Elle s’adresse aux personnes majeures mais les plus de 65 ans sont soumis à restrictions.

Pour la mettre en place, elle nécessite l’expertise du médecin-conseil de l’assurance, dont le diagnostique pourra être légèrement différent de celui de la Sécurité Sociale.

 

L’Incapacité Temporaire de Travail (ITT)

Cette garantie est souscrite pour se protéger en cas d’impossibilité de travailler suite à un accident ou bien une maladie.

L’incapacité est alors évaluée par un médecin choisi par l’assurance et permet alors déterminer si l’incapacité est de 100%, et ainsi donner lieu à une prise en charge. Attention l’ITT est limitée dans le temps en fonction des contrats et est souvent soumise à des exclusions.

 

La perte d’emploi

Cette garantie vous permet une prise en charge en cas de licenciement économique uniquement. Elle ne s’applique donc qu’aux salariés titulaires d’un CDI.

La mise en place de cette garantie peut être variable d’une assurance à l’autre avec parfois un délai de carence, mais aussi une limitation dans le temps. Au final elle peut devenir coûteuse.

 

A ne pas oublier pour son assurance de prêt pour un achat locatif

Généralement, pour un investissement locatif, les garanties choisies sont le décès et la PTIA. Les autres garanties présentant un intérêt limité par rapport au fait que le bien est loué et un rapport charges/bénéfices faible, ne sont en général pas souscrites.

N’oubliez pas que ces primes d’assurance sont déductibles des revenus fonciers !

Share This